Conseils

Est-il possible de faire pousser un pommier à partir d'une graine et comment bien entretenir les semis à la maison


Pour la propagation des arbres fruitiers, les jardiniers utilisent plusieurs méthodes. La méthode la plus pratique et la plus courante de plantation à partir de graines est considérée. Si vous voulez faire pousser un pommier à partir d'une graine, il est important de comprendre comment préparer correctement la graine et le sol. En outre, des facteurs tels que les soins supplémentaires, le climat et les conditions environnementales sont importants pour le développement des arbres.

Avantages et inconvénients de la méthode

La méthode de multiplication des arbres fruitiers présente un certain nombre d'avantages et d'inconvénients comparatifs.

Les points positifs sont les suivants:

  1. Le pommier, qui est cultivé à partir de graines, s'avère être grand, durable, résistant au gel et solide.
  2. Un semis à partir de graines peut être démarré à la maison et seulement ensuite transféré dans un sol ouvert.
  3. Pour terminer l'atterrissage, aucune connaissance particulière n'est requise, il suffit de suivre les instructions étape par étape.

Le principal inconvénient de la culture de nouveaux arbres à partir de graines est le fait qu'après la plantation, il faudra plusieurs années pour que les plants poussent et commencent à porter des fruits. En outre, les inconvénients incluent la nécessité de plusieurs greffes au début du développement du plant.

Règles de préparation des semences

La procédure de culture d'un arbre fruitier nécessite une préparation préalable de la graine de pomme. Le traitement des semences est nécessaire pour la plantation à la maison et à l'extérieur.

La préparation des semences implique la mise en œuvre séquentielle d'actions simples que même un jardinier novice peut faire à la maison.

La lessive

La première étape de la préparation des graines pour la croissance des semis est le lavage. Pour ce faire, mettez les graines dans un récipient avec de l'eau chauffée à température ambiante et mélangez doucement pendant 5 minutes. Il reste ensuite à égoutter l'eau et à étaler les graines sur un chiffon de gaze. Le processus de lavage des graines est nécessaire pour éliminer la couche de finition qui peut inhiber la croissance.

Tremper

Les graines lavées doivent être trempées pendant plusieurs jours dans de l'eau filtrée pour gonfler. La température du liquide doit être de 20 à 25 degrés. Des stimulants de croissance peuvent être ajoutés à l'eau pour augmenter la capacité de germination des graines et prévenir l'apparition de maladies infectieuses. Dans les magasins de jardinage spécialisés, une grande variété de ces médicaments est présentée, qui peut être sélectionnée en tenant compte de la variété cultivée.

Stratification

Le processus de stratification suppose la création particulière de conditions défavorables pour le durcissement des graines.

À la suite de la stratification, les graines sont préparées pour leurs conditions de germination naturelles. Il existe plusieurs types de stratification.

La première méthode est artificielle, pour laquelle il est nécessaire:

  • mélanger les pépins de pomme avec de la tourbe et du sable, en respectant un rapport de 1: 3;
  • diluez le mélange obtenu avec de l'eau jusqu'à ce que le liquide commence à s'écouler vers la surface;
  • conserver les graines pendant une semaine à température ambiante pour les gonfler;
  • placer le substrat au réfrigérateur pendant 2 mois.

L'imitation artificielle des conditions hivernales augmente l'immunité des graines, ce qui a un effet bénéfique sur la maturation et le rendement. Il existe également un moyen naturel de stratification, pour lequel vous devez extraire les graines des fruits à la fin de l'été ou en septembre, les rincer abondamment et les planter dans le sol.

Quelque temps après le début du premier gel, l'adaptation de la graine commence et, au printemps, les pousses poussent, prêtes pour des conditions météorologiques changeantes.

Dates de débarquement

Si les graines sont plantées à la maison, le semis en pot peut être effectué chaque année, mais le repiquage dans un endroit permanent en plein champ doit être effectué à la fin du printemps. Au fur et à mesure que les plants de pommes se développent, il est nécessaire de les transplanter dans des conteneurs plus spacieux.

Dans le cas de la stratification naturelle des graines, le moment optimal pour planter des graines est le début de l'automne. Vous pouvez également planter des pommiers à la fin de l'été. Dans ce cas, les graines, après lavage et trempage, sont immédiatement transplantées dans le sol. Pendant l'automne et l'hiver, le matériel de semis gonfle, subit une stratification naturelle et, avec l'arrivée du printemps, pousse. La règle principale à observer lors de la plantation est que les graines doivent être placées en pleine terre 3 à 4 semaines avant le début prévu du gel.

Préparer un sol optimal et planter des graines

Avant de planter des graines dans le sol, vous devez le préparer. La terre doit être saturée de nutriments. Lorsqu'il est cultivé à la maison, vous devez remplir des contenants de terre fertile, de tourbe, d'humus, de cendre de bois et de superphosphate. Une composition similaire est requise lors de la plantation à l'extérieur.

Il est nécessaire de planter les graines dans des rainures peu profondes d'une profondeur ne dépassant pas 5 cm. La distance entre les plantules doit être de 10 à 15 cm pour le développement des racines libres. Si les plantes doivent être cultivées au même endroit pendant plusieurs années sans repiquage, la distance doit être doublée.

Soin des semis

Pour assurer la croissance intensive des plants, il est nécessaire de bien les soigner. Une fois les graines germées transférées en pleine terre, il est nécessaire de créer des conditions favorables au développement des racines, à la croissance de la végétation verte et à la maturation des pommes. Si vous souhaitez faire germer des graines à la maison, vous devez également respecter les règles d'entretien standard.

Fréquence et quantité d'arrosage

La règle de base des soins est un arrosage régulier. Le sol doit être maintenu humide à tous les stades du développement des arbres. Au début, après la transplantation des plants dans un sol ouvert, l'arrosage doit être effectué deux fois par jour en utilisant une petite quantité de liquide. De plus, pendant la première année de vie, jusqu'à ce que le système racinaire atteigne une grande taille, l'arrosage peut être effectué une fois par semaine.

Il est recommandé d'irriguer les semis tôt le matin ou le soir lorsque le soleil commence à se coucher. Par temps chaud, vous ne devez pas arroser les arbres, car la majeure partie de l'humidité s'évapore immédiatement et si de l'eau pénètre sur les feuilles, elles peuvent brûler.

Top dressing

En été, pour le développement actif des arbres et une augmentation de la qualité de la culture, il est nécessaire d'appliquer un top dressing sur le sol. Les engrais organiques courants tels que le fumier de poulet et le fumier ne doivent pas être utilisés au cours de la première année de croissance des semis, car ils peuvent nuire aux plants. Les suppléments humiques ou l'infusion d'humus constituent un type de nutrition végétale plus approprié.

Avant le début des gelées d'automne, les plants cultivés sont fertilisés avec des solutions de potassium-phosphore, qui agissent comme un stimulateur de croissance. Tout en ameublissant la terre, du superphosphate et du chlorure de potassium sont versés sur la surface. Lors de l'utilisation d'engrais minéraux, il est impératif de compléter le processus de fertilisation par arrosage.

Taille des pousses

Lorsque les plants poussent en hauteur et forment un grand nombre de branches denses, la végétation peut interférer avec d'autres plantations et rendre l'entretien difficile. Dans ce cas, un échantillon de germes est nécessaire. Les principaux objectifs de la taille sont de donner aux plants un volume optimal, de restaurer une croissance active et d'éliminer les vieilles branches.

Tout d'abord, vous devez couper les branches séchées et cassées, puis réduire la hauteur de la couronne. Afin de ne pas perdre des branches bien en croissance et de ne pas réduire le rendement, vous devez couper la couronne de manière à ce que moins d'un tiers de toutes les branches soient enlevées.

Est-il nécessaire de greffer un pommier issu d'un os

Pour faire pousser un pommier qui apportera systématiquement une grande récolte, les jardiniers expérimentés obtiennent d'abord une pousse d'une graine, puis la greffent sur un arbre adulte.

Cette approche de la propagation des arbres est due au fait que la probabilité d'obtenir une variété particulière à partir de graines est faible et que le greffage de germes donne un résultat positif dans la plupart des cas.

Le greffage des pousses vous permet de faire pousser un pommier, qui se distinguera par un tronc solide et une résistance aux influences extérieures négatives. Pour simplifier le processus de soins et de récolte ultérieure, une variété à croissance basse doit être utilisée pour le porte-greffe.

Ravageurs et maladies du pommier et mesures pour les combattre

Des soins inappropriés, des conditions climatiques médiocres et des terres pauvres entraînent souvent le développement de maladies et l'apparition d'insectes nuisibles sur les arbres. Les maladies les plus courantes sont l'oïdium, la tavelure et la pourriture des fruits.

Chaque infection a des caractéristiques individuelles qui peuvent être détectées par un examen visuel. Avec le développement de l'oïdium, une floraison grise apparaît à la surface de l'écorce et de la végétation, qui s'assombrit avec le temps. Les feuilles des arbres commencent à jaunir et à se dessécher, l'immunité du pommier tombe et il cesse de porter ses fruits. La gale est une infection fongique qui affecte les feuilles et les inflorescences. En raison de l'effet de la maladie, la coulée des fruits s'arrête et leur surface est couverte de fissures et de taches. La pourriture des fruits a des caractéristiques similaires, dans lesquelles la culture est endommagée et s'effrite au sol.

Parmi les ravageurs qui attaquent les pommiers, il convient de souligner le puceron vert, le ver à feuilles, le meunier et le papillon de nuit. Les insectes affectent le feuillage et les fruits des arbres, ce qui réduit la quantité de récolte et, dans les cas négligés, les semis meurent. Pour prévenir les maladies et combattre leurs conséquences, les arbres doivent être traités avec des préparations fongicides. Pour tuer les ravageurs, des insecticides et des solutions dissuasives sont nécessaires.

L'avantage d'utiliser des produits chimiques est qu'ils aident à faire pousser des arbres sans nuire aux humains.

Quelles difficultés pouvez-vous affronter

Même les jardiniers expérimentés peuvent faire face à un certain nombre de problèmes lorsqu'ils essaient de faire pousser un nouveau pommier à partir de graines.

La liste des difficultés courantes comprend les éléments suivants:

  1. Le besoin de greffes. Au cours des étapes initiales du développement des plantules, les plantes doivent être transplantées plusieurs fois. Lors du transfert de plants fragiles vers un nouvel endroit, il y a un risque d'endommager le système racinaire ou les tiges.
  2. La probabilité d'être affecté par des maladies et des ravageurs. La violation des pratiques agricoles et un climat défavorable entraînent la pourriture et des dommages au feuillage et aux fruits.
  3. Dommages aux graines. Lors de la préparation du matériel de semence, un certain nombre de nuances doivent être respectées.Par conséquent, si la technologie est violée, il ne sera pas possible d'obtenir des semis.

En adhérant aux règles standard de soin et de précision, il sera possible de faire pousser des arbres sains qui apporteront régulièrement la récolte des pommes.


Voir la vidéo: Semis de Tomates étape par étape 2020 (Juillet 2021).